L’hypnose – pour un premier RDV –

L’hypnothérapie est l’utilisation de l’hypnose à des fins thérapeutiques.

D’ailleurs l’hypnose ne permet pas de dormir. L’hypnose préserve 100% de la capacité cognitive et de la personnalité en plus de la mémoire. L’hypnose déconnecte certaines parties du cerveau pour en augmenter la capacité d’autres encore plus intuitives et imaginatives et se recréer une expérience réelle ou secondaire dans l’objectif à atteindre.

Nos habitudes du quotidien, tel que parler, lire, courir, manger, conduire ou travailler sont des automatismes calibrés de sensations kinesthésiques avec les sens physiologiques nous appartennant individuellement et sont à l’intérieur du subconscient, sans même devoir y penser !

Se faire hypnotiser ce n’est pas seulement être hypnotisé. C’est un accord de confiance appliqué entre les 2 personnes avec laquelle la déontologie du partage de l’expérience et la relation d’aide puis la guidance de l’opérateur en hypnose, s’accomplissent ensemble pendant la séance d’hypnose. Il n’est d’ailleurs pas possible de faire dormir en hypnose une personne à son insu.

En hypnothérapie, selon la NGH qui est la plus prestigieuse association d’hypnose au monde et surtout la seule reconnue par l’OMS, l’application des différentes formes du respect de la personne dans la relation d’aide en Hypnose Ericksonienne, et ses branches affiliées ou l’Hypnose Flash selon la méthode Intégrative, sont de la plus haute importance et capitale, en se rejoignant à des techniques permettant d’accéder à l’hypnotrans sans délibérer le libre-arbitre de la personne, avec bienveillance humaniste et de l’éthique professionnelle.

L’hypnose thérapeutique éveille et permet naturellement d’être guidé sans plonger dans un état modifié de conscience seule, car le réveil est toujours par conséquence toujours une veille du subconscient toujours en garde d’éveil.

L’hypnose thérapeutique et toutes ses formes développées, aident à découvrir ce qui se trame derrière l’établissement d’un fonctionnement à l’apparence erroné, voire gênant mentalement et ou physiologiquement !

L’hypnose a de très précieux avantage permettant de récupérer dans l’inconscient des souvenirs refoulés par le conscient, afin de limiter les surcharges affectives d’ordre émotionnelles impossible à gérer dans le présent, tout an gardant et graduant la capacité de les retrouver dans la mémoire de stockage de notre cerveau à l’aide de nos neurones.

Les neurones dans le cerveau accèdent à toutes les cartographies et autoroutes de nos mémoires, telle que notre évolution, notre adaptation physiologique, notre changement ou notre guérison partielle et ou totale.

La déontologie de l’hypnose professionnelle s’appuie sur des normes très rigoureuses et sélectives, grâce à la NGH, avec l’attitude humaniste dans un premier centre et thérapeutique dans un plus grand centre, centrée tout autour de la personne à l’intérieur de ses valeurs.

 » Code de déontologie de la « National Guild Of Hypnotist  »

La « National Guild Of Hypnotists », qui compte plus de 10’000 adhérents répartis dans le monde entier, exige de ses membres qu’ils se conforment aux principes éthiques suivants et les tiendra pour pleinement responsables de tout écart à cette ligne déontologique.

Voici un exemple partiel non exhaustif :

A. Le bien-être du client, physique et mental.

B. La sécurité du client, en excluant tout abus, qu’il soit verbal ou physique ou sexuel.

C. La limite de la pratique, veiller à utiliser seulement les compétences entrainées et dans leurs conformités avec les lois et règlements des pratiques.

HYPNOTHERAPEUTE NGH CERTIFIE